Un routard avant l’heure, Jean-Jacques Rousseau ? Il faut dire que le promeneur solitaire a traîné ses guêtres dans pas mal d’endroits en France et en Suisse.

Je vous invite à partir sur les traces de ce philosophe randonneur. De Montmorency à Genève, en passant par Chambéry, voici quelques idées de balades rousseauistes. En route, citoyens !

Rousseau à Montmorency

Montmorency et Rousseau

Montmorency est l’une des ville-phares dans la vie de Rousseau. Considérant Paris comme « une ville factice avec des égoïstes », Jean-Jacques Rousseau quitte la capitale pour Montmorency en 1756. Logé au départ près de l’Orangerie, le philosophe est congédié, à la suite de différends d’ordre intellectuel avec son amie Mme D’Epinay. Il devient locataire du petit Mont-Louis, devenu aujourd’hui le musée Jean-Jacques Rousseau.

La maison-musée de Jean-Jacques Rousseau Classée monument historique, la maison-musée de Jean-Jacques Rousseau dispose depuis 2011 du label « Maison des Illustres ». Le musée permet de pénétrer dans l’antre d’un philosophe, écrivain et musicien. Une cuisine et deux chambres, un mobilier très modeste donnent un aperçu des conditions de vie de Rousseau.

Une exposition est actuellement ouverte sur le thème :

Exposition « Paysages de Montmorency, de Ponsin à Bloch »

La collection d’arts graphiques du musée Jean-Jacques Rousseau comporte un grand nombre de vues de Montmorency et de ses environs dont certaines n’ont jamais été exposées. Du 1er juin au 30 septembre 2018, le musée présente une partie de cette collection à l’occasion de l’exposition Paysages de Montmorency, de Ponsin à Bloch.

À partir de la première moitié du XIXe siècle, de nombreux artistes choisissent de dessiner et de peindre « sur le motif ». La vallée de Montmorency est alors un endroit privilégié : proche de Paris, chargée d’histoire et bien préservée, elle est un lieu propice à l’inspiration. L’exposition présente un nombre important de dessins, croquis et aquarelles réalisés « sur le vif » par les artistes.

Un accès est possible à son cabinet de verdure, où il recevait ses amis, et seulement depuis l’extérieur au Donjon, lieu de travail où a notamment été écrit Émile ou de l’Éducation. Une exposition interactive est proposée grâce à des écrans tactiles et des animations pour les plus jeunes.

Tarifs : gratuit jusqu’à 18 ans, 2 € pour les 19-25 ans et 4 € pour les plus de 26 ans.

Un week-end à Montmorency

Envie d’en savoir plus sur Jean-Jacques Rousseau ? De découvrir, le temps d’une escapade, Montmorency ? C’est tout à fait possible, plus d’un lieu porte le souvenir de Jean-Jacques Rousseau. À quelques mètres du petit Mont-Louis, vous pouvez commencer votre parcours par la bibliothèque rousseauiste. Cette bibliothèque est l’ancienne Maison des Commères, des voisins dont Rousseau se méfiait. Elle est accessible du mardi au samedi de 9 h à 18 h et comporte 35 000 titres sur la vie de Rousseau, de l’article à la thèse.Votre itinéraire peut maintenant guider vos pas vers l’Orangerie, dont le seul bâtiment encore debout est l’actuel Conservatoire de Musique et de Danse André-Modeste Grétry. Pour terminer votre découverte de la vie de Jean-Jacques Rousseau, vous pouvez vous diriger vers la sortie Sud de Montmorency et passer devant la porte de l’enceinte du Grand Château de Charles Lebrun, par laquelle il s’est enfui, après la condamnation d’Émile ou de l’éducation, le 9 juin 1762.

Montmorency propose bien d’autres attraits. La Collégiale Saint-Martin, ancienne sépulture (profanée) de la famille Montmorency, l’Hôtel de Ville et son parc ou le Château du duc de Vino sont appréciables le temps d’un week-end, à moins d’une heure de Paris.

À quelques kilomètres de l’effervescence de la capitale, vous pourrez apprécier le calme d’une ville parmi les chemins bucoliques et réseaux de sentes, réminiscence de l’époque où activités arboricoles et agricoles s’exerçaient à Montmorency.

Autres escapades rousseauistes

Chambéry, La maison des Charmettes

La maison des Charmettes, une très belle bâtisse avec un jardin comprenant notamment des plantes médicinales, est l’une des plus belles demeures du parcours de Jean-Jacques Rousseau. Un musée est réouvert à la suite de travaux entrepris spécialement pour l’année Rousseau, de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h toute l’année (attention fermeture à 16 h 30 du 15 octobre au 15 mars). Des visites guidées de la maison sont organisées les 19 et 26 juillet et les 9, 16 et 30 août 2012.
Toute la ville a mis du cœur à l’ouvrage ; la médiathèque et le musée des beaux-arts proposent des activités découverte.
Plus d’infos : www.chambery.fr et au 04.79.70.15.94

Le parc de la Chartreuse

Le fameux parc national met à l’honneur l’écrivain qui a si souvent trouvé l’inspiration en son sein. Les événements sont variés : des conférences, des lectures, des spectacles pour tous les âges, mais aussi des pique-niques gourmands autour des mets préférés de Jean-Jacques Rousseau.

Château d’Ermenonville

À moins d’une heure au nord de Paris, Ermenonville et son château célèbrent Rousseau. La visite des jardins paysagers du parc Jean-Jacques Rousseau .

Genève fête son fils prodige

Genève, qui a vu naître Jean-Jacques Rousseau, Venez visiter la vieille ville et apprécier les expositions et événements, notamment à la bibliothèque de Genève.
Plus d’infos et le programme complet des manifestations : www.ville-ge.ch

Pour en savoir plus

Pour préparer votre séjour, consultez notre fiche Île-de-France

Office de tourisme de Montmorency

Musée Jean-Jacques Rousseau

Y aller

En train puis bus : pas de gare à Montmorency mais à Enghien (train au départ de Gare du Nord) puis bus n°13 ou 15M pour arriver dans le centre-ville de Montmorency.
En voiture : 15 km depuis Porte de la Chapelle. Sur l’A1, prendre la 2e sortie direction Saint-Denis/Sarcelles, puis suivre la D301 et prendre à gauche direction Montmorency. Sur l’A15, prendre la 2e sortie direction Choisy-sous-Montmorency et sur la D125 suivre la direction de Montmorency.

Aux alentours – La forêt de Montmorency
– Andilly, proche de Motmorency, lieu idéal pour pique-niquer, chouette panorama depuis la pelouse des Châtaigniers.
– Montlignon, site verdoyant et encaissé. À voir absolument : le « canyon » de Montmorency.

 

Publicités