Les Oeuvres

Pour toutes les œuvres de Rousseau, l’édition de référence, riche en introductions, notes et variantes, est celle des Œuvres complètes, 5 tomes, Paris, Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade.

Le tome I (1959) comprend les œuvres autobiographiques ;

le tome II (1961), la Nouvelle Héloïse, les pièces de théâtre, et les essais littéraires ;

le tome III (1964), les écrits politiques ;

le tome IV (1969), les ouvrages relatifs à l’éducation, la morale et la botanique (Rousseau a suivi les cours de René Desfontaines) ;

le tome V (1995) les écrits sur la musique, la langue et le théâtre, ainsi que les textes historiques et scientifiques.

Notes et références[modifier]

  1.  Arthur Schopenhauer, Le Fondement de la morale, trad. par A. Burdeau, Aubier-Montaigne, 1978 à la p.162
  2.  Bertrand Russell, The History of Western philosophy, Paris, 1945, p. 691. Voici la traduction de cette citation : « Toute sa vie il n’a fait que ressentir, et à cet égard sa sensibilité atteint des sommets allant au-delà de ce que j’ai vu par ailleurs; mais cela lui donne un sentiment plus aigu de la souffrance que du plaisir. Il est comme un homme qui aurait été dépouillé non seulement de ses vêtements, mais de sa peau, et s’est retrouvé dans cet état pour combattre avec les éléments grossiers et tumultueux».
  3.  Bertrand Russell, The History of Western philosophy, New York, 1945 à la p.691.
  4.  « Gabriel Bernard, frère de ma mère, », Confessions, Livre premier, page 44, édition GF, 1968.
  5.  Raymond Trousson, dans la biographie qu’il consacre à Rousseau, indique que la famille était originaire de Monthléry, près d’Étampes, au sud de Paris. C’est l’aïeul d’Isaac Rousseau, Didier Rousseau, qui laissa Monthléry pour Genève. Cf. Raymond Trousson, Jean-Jacques Rousseau. Taillandier, 2003. 850 pages. ISBN: 284734098X.
  6.  Tous ces renseignements sur la petite enfance de Jean-Jacques se trouvent dans le Livre premier des Confessions.
  7.  La maison est une propriété du marquis François de Conzié. C’est chez lui que Rousseau va trouver une importante bibliothèque, avec laquelle il va se fabriquer un magasin d’idées. Rousseau reverra Conzié longtemps après le décès de Mme de Warens. Cf. GUILLERMIN C., Notice de M. de Conzié des Charmettes, sur Mme de Warens et Jean-Jacques Rousseau etBail de la propriété des Charmettes. Bulletin de la Société savoisienne d’histoire et d’archéologie, I, 1856, p.73-90.
  8.  Rousseau avoue que celle qui lui enseigna le plaisir fut Madame de Larnage (rencontrée lors de son voyage de Chambéry à Montpellier). Sur ce point, voir la notice consacrée àMme de Larnage dans le Dictionnaire Jean-Jacques Rousseau, sous la direction de R. Trousson et F. Egeldinger.
  9.  Il épouse Thérèse civilement à Bourgoin en 1768.
  10.  Lettre à Madame de Francueil, 1751 [archive]
  11.  Reproches partagés par Voltaire entre autres, lorsqu’il se posera en pédagogue dans son livre Émile et par la coterie holbachique (autour de Holbach, Grimm, Diderot etc.) Cependant, certains des amis de Rousseau, comme Madame d’Épinay (avant sa brouille avec Jean-Jacques, du fait de son amitié avec Grimm), offriront d’adopter ces enfants. Sur ce point, voir la biographie de Raymond Trousson.
  12.  Jean-Jacques Rousseau, Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes, Éditions Gallimard, 1965 à la p.79.
  13.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.470.
  14.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p. 475.
  15.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.431.
  16.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p. 428.
  17.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p. 457.
  18.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p. 482.
  19.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 aux pp.485-486
  20.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.278.
  21.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.93.
  22.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p. 94.
  23.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.163.
  24. ↑ a et b Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.298.
  25.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.585.
  26.  Jean-Jacques Rousseau, Les rêveries du promeneur solitaire, Éditions Flammarion, Paris, 1964 à la p.46.
  27.  Jean-Jacques Rousseau, Du contrat social, Éditions Flammarion, Paris, 1992 à la p.32.
  28.  Jean-Jacques Rousseau, Du contrat social, Éditions Flammarion, Paris, 1992 à la p.33.
  29.  Jean-Jacques Rousseau, Du contrat social, Éditions Flammarion, Paris, 1992 à la p.77.
  30.  Jean-Jacques Rousseau, Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes, Éditions Gallimard, 1965 aux pp.94-95.
  31.  Jean-Jacques Rousseau, Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes, Gallimard, 1965 aux pp.87.
  32.  Jean-Jacques Rousseau, Du contrat social, Éditions Flammarion, Paris, 1992 aux pp.61-62.
  33.  Jean-Jacques Rousseau, Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes, Éditions Gallimard, 1965 à la p.110.
  34.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.42.
  35.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.48.
  36.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 aux pp.47-48.
  37.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.52.
  38.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 aux pp.57-58.
  39. ↑ a et b Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 aux pp.76-77.
  40.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.78.
  41.  Jean-Jacques Rousseau, Du contrat social, Éditions Flammarion, Paris, 1992 à la p.69.
  42.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.107.
  43.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.110.
  44.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 aux pp.112-113.
  45.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.114.
  46.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.128.
  47.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 aux pp.128-129.
  48.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.151.
  49. ↑ a et b Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.160.
  50.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.215.
  51.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.264.
  52.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 aux pp.287-288.
  53.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.291.
  54.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.322.
  55.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.433.
  56.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.439.
  57.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.440.
  58.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.225.
  59.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.305.
  60.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.277.
  61.  Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.485.
  62.  Jean-Jacques Rousseau, Les rêveries du promeneur solitaire, Éditions Flammarion, Paris, 1964 à la p.79.
  63.  Jean-Jacques Rousseau, Les rêveries du promeneur solitaire, Éditions Flammarion, Paris, 1964 à la p.90.
  64.  Jean-Jacques Rousseau, Les rêveries du promeneur solitaire, Éditions Flammarion, Paris, 1964 à la p.142.
  65.  Jean-Jacques Rousseau, Les rêveries du promeneur solitaire, Éditions Flammarion, Paris, 1964 à la p.147.
  66.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.32.
  67.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.40.
  68.  Jean-Jacques Rousseau, Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes, Éditions Gallimard, 1965 aux pp.101-102.
  69.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.372.
  70.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.376.
  71.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.377.
  72.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 aux pp.378-379.
  73.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.535.
  74.  Jean-Jacques Rousseau, Les rêveries du promeneur solitaire, Éditions Flammarion, Paris, 1964 à la p.80.
  75.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.77.
  76.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.342.
  77.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.35.
  78.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.66.
  79.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.308.
  80.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.111
  81.  Jean-Jacques Rousseau, Les rêveries du promeneur solitaire, Éditions Flammarion, Paris, 1964 à la p.129.
  82.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 aux pp.387-388.
  83.  Jean-Jacques Rousseau, Émile ou de l’éducation, Garnier-Flammarion, Paris, 1966 à la p.396.
  84.  Voir l’édition en 20 volumes de la Correspondance Générale (1926) par Théophile Dufour et Pierre-Paul Plan. La lettre à Franquières et la lettre à Paul Moultou se trouvent au volume XIX)
  85.  Sur la pensée religieuse de J.J. R. et son inspiration, on se reportera, entre autres, à l’ouvrage de Henri Gouhier, les méditations métaphysiques de Jean-Jacques Rousseau. Vrin, 1970.
  86.  Jean-Jacques Rousseau, Correspondance Générale. 20 volumes. Édition de Théophile Dufour et Pierre-Paul Plan. Armand-Colin, 1926. Particulièrement, s’agissant de la Lettre à Franquières et de la lettre à Paul Moultou, voir le volume XIX.

Annexes

Ouvrages consacrés à Rousseau

  • Jean-Jacques Rousseau à Venise (1743-1744) raconté par lui-même. Maurice Glomeau, Editeur – Paris – 1920.

Ouvrages généraux

Ouvrages spécialisés

  • Raymond Trousson et Frédéric S. Eigeldinger (ed.), Dictionnaire de Jean-Jacques RousseauÉditions Honoré Champion, 2006.
  • Frédéric S. Eigeldinger, Études et documents sur les minora de Jean-Jacques RousseauÉditions Honoré Champion, 2009.
  • Tanguy L’Aminot (dir), Politique et révolution chez Jean-Jacques Rousseau, Oxford, Voltaire Foundation, Studies on Voltaire and the Eighteenth Century, 324, 1995.
  • Michel Coz, Jean-Jacques Rousseau, Paris, Vuibert studio, 1997, ISBN 978-2-7117-6218-7.
  • Michel Coz, La Cène et l’Autre Scène : Désir et profession de foi chez Jean-Jacques Rousseau, Paris, Honoré Champion, 1998, ISBN 978-2-85203-844-8.
  • Michel Coz et François Jacob, Rêveries sans fin : Autour des « Rêveries du promeneur solitaire », Orléans, Paradigme, 1997, ISBN 978-2-86878-187-1.
  • Robert Derathé, Jean-Jacques Rousseau et la science politique de son temps, Paris, Vrin, 2000, (ISBN 978-2-7116-0178-3).
  • Victor Goldschmidt, Anthropologie et politique, Paris, Vrin, 2000, (ISBN 978-2-7116-0311-4).
  • André CharrakRaison et perception : fonder l’harmonie au xviiie siècle, Paris, Vrin, 2002, (ISBN 978-2-7116-1498-1).
  • Bruno Bernardi, La Fabrique des concepts. Recherches sur l’invention conceptuelle chez Rousseau. Paris, Champion, 2006
  • Blaise Bachofen, La Condition de la liberté. Rousseau, critique des raisons politiques. Paris, Payot, 2002. (ISBN 978-2-228-89665-8)
  • Florent Guénard, Rousseau et le travail de la convenance. Paris, Champion, 2005
  • Francis FarrugiaArchéologie du pacte social, L’Harmattan, 1994.
  • Charles Coutel, Lumières de l’Europe : Voltaire, Condorcet, Diderot, Paris, Ellipses, 1997
  • Béatrice DidierLa musique des Lumières : Diderot, l’Encyclopédie, Rousseau, Paris, PUF, 1985
  • Jean-Luc Guichet, Rousseau, l’animal et l’homme : l’animalité dans l’horizon anthropologique des Lumières, Paris, Éditions du Cerf, 2006
  • Gérard Namer,
    • Le Système social de Rousseau : De l’inégalité économique à l’inégalité politique, L’Harmattan, 1999, (ISBN 978-2-7384-7437-7)
    • Rousseau sociologue de la connaissance : De la créativité au machiavélisme, L’Harmattan, 2000, (ISBN 978-2-7384-7847-4)
  • Frédéric WormsRousseau, Emile ou de l’éducation, Livre IV, Ellipses, 2001, (ISBN 978-2-7298-0634-7).
  • Roger D. Masters, La philosophie politique de Rousseau, traduit de l’américain par G. Colonna d’Istria & J.-P.Guillot, Lyon, ENS Éditions, 2002, (ISBN 978-2-84788-000-7).
  • Arthur Metzler, Rousseau. La bonté naturelle de l’homme. Belin, 1998.
  • Catherine Kintzler, Poétique de l’opéra français de Corneille à Rousseau, Paris, Minerve, 2006, (ISBN 978-2-86931-111-4).
  • Colette Soler, L’aventure littéraire, ou la psychose inspirée, Rousseau, Joyce, Pessoa, éd. du Champ Lacanien, 2001.
  • Germán A. de la Reza, La invención de la paz. De la República cristiana del duque de Sully a la Sociedad de naciones de Simón Bolívar, Siglo XXI Editores, México, 2009, (ISBN 978-607-03-0054-7)
  • Pierre VilleyL’influence de Montaigne sur les idées pédagogiques de Locke et de Rousseau, 270 p., Hachette, Paris, 1911 ; ouvrage en ligne sur Gallica

Articles et recueils d’articles

Recueils d’articles:

  • Pensée de Rousseau, (ouvrage collectif) : Robert DerathéPaul BénichouCharles EisenmannErnst CassirerLeo Strauss. Paris, Seuil-Points. 1984. ISBN: 2-02-006981-4. EAN: 9782020069816. 180 pages.
  • Rousseau et la philosophie, Sous la direction d’André Charrak et de Jean Salem, Paris, La Sorbonne, 2004, (ISBN 978-2-85944-511-9).
  • Rousseau et les sciences, Sous la direction de Bernadette Bensaude-Vincent et Bruno Bernardi, Paris, L’Harmattan, 2003, (ISBN 978-2-7475-5100-7).
  • Musique et langage chez Rousseau, Études présentées par Claude Dauphin, Oxford, Voltaire Foundation, Studies on Voltaire and the eighteenth century 2004:08, ISSN 0435-2866.

Articles:

  • Cheyron, Henry. « Ray et Sauvages annotés par Jean-Jacques Rousseau ». Littératures 15 (automne 1986), 83-99.
  • Cook, A. « Jean-Jacques Rousseau et les réseaux d’échange botanique » in B. Bensaude-Vincent and B. Bernardi, ed. Rousseau et les sciences. Lharmattan, 2003, 93-114.
  • Cook, A. « Rousseau on the languages of music and botany », Studies on Voltaire and the Eighteenth Century 8 (2004): 75-87.
  • Drouin, Jean-Marc. « Rousseau lecteur de Linné », Bulletin d’histoire et d’épistemologie des sciences de la vie, 7 (2000) 39-57.
  • Litwin, Christophe, Dialectique et amour de soi chez Rousseau, Lectures du Second Discours, Revue Sens Public
  • Martin, Nicolas, Politique de la pitié chez Rousseau, Revue Sens Public
  • Thibaut Fleury, « Le droit des gens dans la pensée de Jean-Jacques Rousseau », in Annales d’histoire du droit, de philosophie du droit, de sociologie du droit et droit du procès, Paris, Institut Michel Villey 2006, p. 295-335.
  • Schneebeli-Graf, R., Das Zürcher Herbar von Jean-Jacques Rousseau. Zürich: Wohnmusuem Bärengasse, 1980.
  • Strauss, Leo, L’intention de Rousseau. Article traduit de l’anglais par Pierre Manent et paru dans Pensée de Rousseau. Paris, Seuil. Collection Points, 1984.

Articles de Yves Citton sur les œuvres de Rousseau:

  • « La preuve par l’Émile : dynamique de la fiction chez Rousseau», Poétique, No 100, novembre 1994, Paris, p. 411-425.
  • « Fabrique de l’opinion et folie de la dissidence : Le complot dans Rousseau juge de Jean Jaques », in Rousseau Juge de Jean-Jacques. Études sur les Dialogues, Presses de l’Université d’Ottawa, 1998, p. 101-114 (republié chez Champion, 2003).
  • «Rousseau et les physiocrates: la justice entre produit net et pitié», Études Jean-Jacques Rousseau, Numéro spécial “Rousseau: économie politique”, édité par Reinhard Bach, 1999, p. 161-181.
  • «Monsieur Jaques chez l’ami des hommes : visite de Rousseau au cœur de l’économisme», in Jacques Berchtold & Michel Porret (éd.), Rousseau visiteur, Rousseau visité. Les dernières années (1770-1778), Genève, Droz, 1999, p. 53-73.
  • « Liberté et fatalisme dans les Dialogues de Rousseau : Hyper-lucidité politique de la folie littéraire », Méthode !, No 5, Vallongues, 2003, p. 115-124.
  • « Retour sur la misérable querelle Rousseau-Diderot: position, conséquence, spectacle et sphère publique », Recherches sur Diderot et sur l’Encyclopédie, No 36 avril 2004, p. 57-95.
  • « Le chantier de la vérité. Disparation, individuation et vitesse fictionnelle chez Rousseau », revue Europe, No 930, spécial « Jean-Jacques Rousseau », octobre 2006,p. 161-176.

Biographies et fictions

  • Lion FeuchtwangerLa Sagesse du fou, ou Mort et transfiguration de Jean-Jacques Rousseau (roman), traduit de l’allemand par Claude Porcell, Paris, Fayard, 1999.
  • Jean-Louis BoissierMoments de Jean-Jacques Rousseau, CD-Rom, éd. Gallimard/NRF, 2000 [1]
  • Frédéric RichaudJean-Jacques (Grasset, 2008), roman cocasse de autour de la figure de Jean-Jacques Rousseau, 230 ans après sa mort.[2]

Articles connexes

Sur les autres projets Wikimédia :

Liens externes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s