Discours des Sciences et des Arts :

Discours sur les sciences et les arts – Rousseau, 1750

Premier texte écrit par Jean-Jacques Rousseau, à 37 ans, sous le coup d’une illumination, le Discours sur les sciences et les arts va déterminer sa carrière d’écrivain et engager toute sa réflexion philosophique.
Rousseau répond à la question mise au concours par l’Académie de Dijon en 1750 : « Si le rétablissement des sciences et des arts a contribué à épurer les mœurs ». Farouche critique des pratiques de son temps, l’auteur présente en deux parties une diatribe contre les sciences et les arts qui, bien loin d’épurer les mœurs, éloignent les hommes de la vertu. Contre le savoir incertain et inutile, Rousseau valorise l’ignorance et la simplicité vertueuse. Il attaque le raffinement des hommes habitués aux sciences et aux arts, et leur oppose une image d’hommes vigoureux et guerriers. Selon Rousseau, les sciences et les arts n’ont fait que corrompre les mœurs et camoufler le joug des tyrans en occupant les hommes à des futilités et leur faisant oublier leur servitude. Lauréat du concours, Rousseau voit son essai fort commenté et lui doit sa célébrité, bien avant son œuvre majeure Du contrat social.

 

 

Publicités