Gabriel Bernard

Frère cadet de Suzanne Bernard et donc oncle maternel de Jean-Jacques, Gabriel épouse la soeur d’ Isaac Rousseau, Théodora, en 1699, cinq ans avant le mariage d’Isaac avec sa propre soeur (et non le même jour, comme le disent les Confessions). Trois enfants naîtront de cette union, mais seul un fils, Abraham, survécut.

En octobre 1722, quand Isaac s’enfuit de Genève, Gabriel devient le tuteur de Jean-Jacques, qu’il met, le même mois, en pension avec Abraham chez le pasteur Lambercier, à Bossey (octobre 1722).

A son retour à Genève (automne 1724), Jean-Jacques vit quelques mois chez son oncle et, en avril 1725, c’est Gabriel qui signe, par procuration d’Isaac, le contrat d’apprentissage de son neveu chez le graveur Ducommun. »Homme de plaisir », il semble s’être peu occupé des deux enfants et surtout de son pupille.

Après une carrière militaire, Gabriel est employé à la Chambre des fortifications de Genève (1715-1734). Mais devant le peu d’avancement qu’il obtient, il part en 1734, à l’âge de 57 ans, pour l’Amérique, laissant sa femme à Genève.

Il s’installe à Charlestown, en Caroline, et devient ingénieur en chef de la ville, mais meurt trois ans plus tard.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s