Adhérents à la SIAM JJR

Vedette

Mots-clés

,

La SIAM JJR est affiliée à la Fédération des Sociétés d’Amis de Musées

Son objet : Favoriser toute entreprise visant à développer le musée Jean Jacques Rousseau à Montmorency et à mieux faire connaitre l’oeuvre du philosophe.

Vous êtes adhérents à la SIAM JJR,

Lire la suite

Publicités

C’est de l’homme que j’ai à parler !

Mots-clés

, , ,

C’est de l’homme que j’ai à parler»: ainsi commence le Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes paru en 1755.

Rousseau et l’inégalité

Fragilisant les frontières, le doute que cultivait Rousseau et son goût de la spéculation nous rendent disponibles aux découvertes, aux rencontres, aux fraternités. Il nous rappelle qu’il ne faut jamais confondre la connaissance avec les idées reçues au nom desquelles nous dressons de confortables palissades entre l’Autre et nous.

Qu’est-ce que l’inégalité, comment l’a-t-on rêvée, ce rêve nous parle-t-il encore ? Des inégalités sociales à celles des peuples, faisons-nous toujours le lien ? Les différences des uns servent-elles à l’égalité des autres ? Qu’en est-il de la connaissance dans tout ça ? Et du bonheur, cette grande question du XVIIIe siècle ? Un parcours dans l’oeuvre et l’époque de Rousseau. Des questions qui nous concernent toujours.

 

Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes

par Jean-Jacques Rousseau, 1754

Introduction

Lire la suite

Communication : Société Jean Jacques Rousseau / Genève

Mots-clés

,

Journée d’études organisée par la Société Jean-Jacques Rousseau

Mercredi 27 juin 2018, 15.30 – 17.30

Institut et Musée Voltaire, rue des Délices 25, 1203 Genève

Rousseau et la différence sexuelle

Si Rousseau, qui se voulait homme à paradoxes plutôt qu’à préjugés s’est attiré sur maints sujets toutes sortes de critiques, aussi virulentes que contradictoires, sa position sur la différence sexuelle a été et reste matière à scandales. Il faut dire qu’il est rare qu’un philosophe et qu’un écrivain ait essayé de la penser. Les phrases de l’Emile résonnent ainsi comme des provocations : « Dans l’union des sexes chacun concourt également à l’objet commun, mais non pas de la même manière. De cette diversité naît la première différence assignable entre les rapports moraux de l’un et de l’autre. L’un doit être actif et fort, l’autre passif et faible: il faut nécessairement que l’un veuille et puisse, il suffit que l’autre résiste peu ».

Quelle attitude adopter ?

Lire la suite

Les Indignés, l’écologie, la justice sociale… c’est la faute à Rousseau !

Mots-clés

, ,

Rousseau superstar

Plus de trois cents ans et toutes ses dents ! Né en 1712, le 28 juin, Jean-Jacques se porte comme un charme. À croire qu’il rajeunit à mesure que les siècles passent. Hier encore, on pouvait trouver ses larmes surabondantes, se moquer de sa sensiblerie, ironiser sur sa pitié à fleur de peau. Ceux qui préfèrent Voltaire, le progrès des sciences et les prospérités du vice pouvaient juger vindicative sa vertu, excessive sa confiance en la nature, complaisante sa transparence volontaire. Rien de tout cela ne semble plus de mise. Rousseau, superstar, hypertendance, plus actuel qu’il ne le fut jamais… .

Le fils de l’horloger, le jeune amant de « maman », le copiste de musique, le précepteur, le promeneur, le rêveur, l’ami et l’ennemi des philosophes de son temps, le héros malgré lui de la Révolution française, le génie de la philosophie politique, de la philosophie tout court et de la littérature réunies.

 

Avant ce mélange prévisible de vraie ferveur et de rituel obligé, tissant travaux savants et mousse médiatique, il faut se demander quels thèmes nous intéressent tant, à présent, chez Rousseau. Pourquoi cette oeuvre nous parle-t-elle, au plus vif et au plus près ? La réponse tient en trois carrefours, trois noeuds principaux où s’entrecroisent, et même se tissent étroitement, les singularités de ce philosophe et nos préoccupations de l’heure.

Lire la suite

Musées Actualités

Mots-clés

, ,

Les Charmettes, maison de Jean-Jacques Rousseau

« Une maison isolée au penchant d’un vallon fut notre asile, et c’est là que dans l’espace de quatre ou cinq ans j’ai joui d’un siècle de vie.

Jean-Jacques Rousseau – Les réverie du promeneur solitaire – X ème promenade.

Pour en savoir plus sur le spectacle « La Querelle »: https://www.chambery.fr/302-les-charmettes-maison-de-jean-jacques-rousseau.ht

0000

Les Charmettes, Maison de Jean-Jacques Rousseau

Jean-Jacques Rousseau séjourne dans le vallon des Charmettes avec Mme de Warrens de 1736 à 1742. Située aux abords de la ville dans un site naturel préservé, la maison est le lieu de formation qui a profondément marqué la personnalité de ce grand écrivain …

Lire la suite

« Soyez plutôt esclaves que parricides ! »

Mots-clés

, , ,

 Si Rousseau s’effrayait qu’on pût le tenir pour un révolutionnaire  (« Soyez plutôt esclaves que parricides ! »  s’était-il écrié face aux Genevois), aucune pensée plus que la sienne en son siècle ne s’est pourtant avérée plus radicalement subversive au regard des normes idéologiques de son temps.

 

Le « Siècle des Lumières en Europe » : remises en question fondamentales de l’ordre social.

On présente généralement le « Siècle des Lumières en Europe » (1730 – 1780) comme un intense moment de croyance au « progrès général » des sociétés et des États, comme un temps d’apaisement des conflits sociaux et d’atténuation des luttes de classes, comme l’instant où  les consciences jusqu’alors soumises aux préjugés et aux fausses sciences, se seraient émancipées de la tutelle des autorités traditionnelles. Cette vision unilatéralement optimiste et tranquillisante ne contient qu’une part réduite de vérité. Car le Siècle des Lumières a aussi vu paraître des remises en question fondamentales de l’ordre social, soit sous la forme d’utopies, soit au travers d’énoncés critiques, véritablement subversifs comme ceux que Jean-Jacques Rousseau a énoncés dans ses œuvres publiées et connues de 1750 à 1788 et rééditées au cours même de la Révolution française.

Si Rousseau s’effrayait qu’on pût le tenir pour un révolutionnaire  (« Soyez plutôt esclaves que parricides ! »  s’était-il écrié face aux Genevois), aucune pensée plus que la sienne en son siècle ne s’est pourtant avérée plus radicalement subversive au regard des normes idéologiques de son temps.

Une œuvre gigantesque: sur l’importance des démarches et élaborations philosophiques de Rousseau.

Lire la suite