Et si vous passiez la nuit dans les étoiles !

Mots-clefs

, , , , ,

Les Nuits des étoiles auront lieu cette année les 28, 29 et 30 juillet 2017 sur le thème « Terres habitables ». Des centaines de sites se préparent  pour faire contempler la voûte céleste à ses visiteurs.

Encore une manifestation qui ne sera pas proposée aux Montmorencéens !

Alors que le musée Jean Jacques Rousseau, certes débarrassé de cet insecte nommé »lyctus » qui rongeait ses entrailles, reste bien délaissé par ses gestionnaires et l’ombre de ce cher philosophe désespérément seule dans cette maison, dans une nuit bien sombre pour son avenir.

Lire la suite

Jean-Jacques Rousseau et sa famille

Mots-clefs

, , , , , , , , ,

Pour les « Rousseau », c’est la Région Parisienne leur berceau ..

 

« Mon Père en m’embrassant fut saisi

d’un tremblement que je crois sentir

et partager encore. Jean-Jacques, me disait-il, aime ton Pays … »

« Lettre à d’Alembert sur les spectacles » 1758

 

Tout le monde sait que la famille Rousseau est d’origine française et ce n’est que d’une façon très lointaine, en partie du côté Bernard, nom de jeune fille de la mère de notre Jean-Jacques, qu’apparaît une modeste ascendance helvétique. Cette double généalogie mérite d’être retenue jusqu’au moment où il s’agira de son père et de sa mère dont sont issus son caractère, sa sensibilité, son extrême intelligence et son génie ; sans laisser pour autant dans l’ombre ses nombreux défauts.

Pour les « Rousseau », c’est la Région Parisienne leur berceau. On trouve des traces de la famille dans la Vallée aux Loups, au sud de la capitale, plus tard si chère à Chateaubriand et Madame Récamier. L’un des Rousseau: Antoine, était alors libraire à Paris. C’est un érudit genevois: Eugène Ritter, Professeur de Lettres à l’Université de Genève à la fin du XIXe. siècle, qui sera sur tous ces sujets notre meilleur guide. Les recherches qu’il a faites sont admirables.

 

Les beaux dimanches de la belle saison

Mots-clefs

, , , , ,

Savez-vous que le Parc Jean-Jacques Rousseau

est le premier parc paysager de France ?

Monument historique, il propose 60 hectares d’étangs, de prairies, de rivières, de coteaux, de forêts, de petits monuments, d’écritures gravées… mais il est aussi un jardin à vivre. Au-delà des odeurs, des couleurs, des chants d’oiseaux et des chevreuils, moutons, hérons et canards, des nénuphars et des muguets, des herbes hautes et des arbres centenaires, nous vous invitons à profiter au mieux du jardin, en famille, entre amis, seul(e) ou accompagné(e), sur l’eau, en forêt, au soleil ou à l’ombre, les yeux posés sur un paisible mouton, sur un flot qui scintille, une fleur ou un papillon, ou même les yeux fermés. Venez canoter, tirer à l’arc, vous initier à la pêche… Il vous est proposé des visites thématiques, de suivre un conteur sur les traces des figures mythologiques qui habitent le lieu, ou de jouer paisiblement près de notre buvette champêtre au passe-trappe ou au jeu de la grenouille.

Ici vous trouverez un jardin, en mieux.

Préparer votre visite, voici le programme :

 

 

Lire aussi : Jean Jacques Rousseau à Ermenonville.

Communication

Mots-clefs

, , , , , ,

Les éditions Hermann ont le plaisir de vous informer de la parution du livre :

Rousseau et l’Italie

Directeurs de publication : Magda Campanini, Philippe Audegean, Barbara Carnevali.

Rousseau fut profondément marqué par la culture italienne, notamment lors de deux voyages, le premier à Turin alors qu’il était encore adolescent, le second à Venise, où il fut secrétaire d’ambassade entre 1743 et 1744. Les liens entre le philosophe de Genève et l’Italie ne cessèrent jamais de se renforcer – en témoigne son œuvre qui abonde en souvenirs poétiques ou musicaux évoquant ces périodes. Si Rousseau s’est largement inspiré d’idées et de concepts d’auteurs italiens (en particulier Le Tasse), la réception de ses textes dans les territoires italiens est également digne d’intérêt : de nombreux philosophes et écrivains ont été influencés par son style et sa pensée. Ce recueil d’essais, aux multiples points de vue et interprétations, montre ainsi la richesse des perspectives qu’ouvre la question du rapport de Rousseau à l’Italie. Il constitue une invitation à lire et à relire non seulement Rousseau, mais aussi ses sources et ses lecteurs.

310 pages – 35 euros – collection « Des morales et des œuvres » dirigée par Jean-Charles Darmon

Parution le 25 juin 2017 : http://www.editions-hermann.fr/5115-rousseau-et-l-italie.html

28 juin 1712 – Bon anniversaire Jean Jacques !

Jean-Jacques Rousseau, autodidacte de génie, naquit il y a 305 ans

 Il naît le 28 juin 1712, au cœur de la vieille ville de Genève, dans une famille d’origine française. Sa mère, Suzanne Bertrand, décède neuf jours plus tard. C’est son père, Isaac Rousseau, qui l’élèvera jusqu’à l’âge de dix ans. Ce père est un de ces horlogers « la tête plongée dans les livres » qui, à l’époque, ont tant étonné les visiteurs étrangers. Au demeurant assez fantasque, l’homme a roulé sa bosse et passé six ans à Istanbul. C’est lui qui éveille son fils à la lecture des auteurs anciens, dont Plutarque. Mais, à la suite d’une rixe, il doit s’exiler et confie le jeune Jean-Jacques au pasteur Lambercier, à Bossey, aux environs de Genève. Deux ans après, Rousseau entre en apprentissage chez un horloger. En 1728, il quitte Genève, se convertit au catholicisme et rencontre la baronne Louise de Warens qui l’initiera au monde, dans tous les sens du terme.

Lire la suite