Voici, disait Rousseau à propos des Confessions, « le seul portrait d’homme peint exactement d’après nature et dans toute sa vérité. »

Étiquettes

, , , ,

Une pensée politique qui trouve, aujourd’hui encore, une incontestable résonance, un traité d’éducation qui a inspiré depuis deux siècles toutes les réformes de la pédagogie, un roman qui fut le best-seller du XVIIIe siècle et que le romantisme porta aux nues, des Confessions qui inaugurent le genre de l’autobiographie, des Rêveries du promeneur solitaire qui instaurent le culte de l’égotisme : l’apport de Jean-Jacques Rousseau au monde moderne est considérable.

Sa destinée posthume est aussi surprenante que sa vie. 1789 fait de lui son maître à penser, le Contrat social devient l’évangile des révolutionnaires. Au lendemain de la chute de Robespierre, la France accueille au Panthéon l’homme de la nature et de la vérité.

Sur le « divin Jean-Jacques » complexe et complexé, contradictoire et sincère, innocent et coupable, cette vidéo issu d’un programme de la chaine Arte analyse en  les contradictions de l’homme et de son siècle, de l’écrivain et de la vie.

Voici, disait Rousseau à propos des Confessions, le seul portrait d’homme peint exactement d’après nature et dans toute sa vérité.

 

Publicités

Quand Jean Jacques Rousseau perd la tête !

Étiquettes

, ,

1907: inauguré le 27 octobre, érigé par souscription internationale, d’un agrandissement par le fils de l’artiste à partir du plâtre.

1942 : déposé en janvier ; fondu sous le régime de Vichy. 1962 : statue remplacée par une figure en pierre d’Hélène Guastalla.

1994 : la statue en pierre est détruite. Percutée par une automobile en 1994, la lourde statue se brise et seule la tête a pu être récupérée.

 

1999 : réalisation d’un nouveau bronze d’après le modèle de Carrier-Belleuse, au même endroit mais sur un socle différent.

lire aussi :

https://jjrousseau.net/les-petites-histoires/la-statue-jean-jacques-rousseau-a-montmorency/

 

La naissance d’un musée dans un magasin à pétrole !

Étiquettes

, , , ,

La présence de Jean-Jacques Rousseau à Montmorency, à partir de 1756, fait de ce petit bourg rural le but de promenade obligé de tous ceux qui tentent d’approcher le Citoyen de Genève.

Presque chaque jour, le plus humble comme le plus prestigieux des visiteurs parcourt à pied, en  » guinguette  » ou en carrosse armorié les quatre lieues qui séparent Paris, cette ville de  » de bruit, de fumée et de boue », de la calme colline verdoyante aux rues pentues et sinueuses.

Il faut attendre 1878 pour que, suite au décès d’Alphonse Huet, ses héritiers proposent à la ville de satisfaire aux dernières volontés du défunt. Emilien Rey de Foresta convainc son conseil municipal d’accepter le legs (…)

Les collections sont reléguées rue Jean-Jacques Rousseau dans un petit pavillon de deux étages, non loin du musée actuel, dont le rez-de-chaussée sert de magasin à pétrole et d’entrepôt pour les ustensiles d’éclairage de la commune ! En 1898, prenant conscience du danger de cette situation, la municipalité décide de réaménager les lieux pour en faire un musée digne de ce nom. C’est ainsi qu’est officiellement créé le premier musée Jean-Jacques Rousseau. (…)

Le magasin à pétrole du rez-de-chaussée est supprimé et le bâtiment est entièrement rénové. Les abords sont convertis en un jardin  dans un coin duquel on plante un surgeon de l’acacia d’Eaubonne témoin des amours  de Rousseau et de Sophie, et en un musée lapidaire dont la pièce maîtresse est le fragment de buste de Rousseau découvert en 1896 dans le jardin de l’Ermitage. L’inauguration a lieu le 8 janvier 1899. (…)

Toute l’histoire du musée (ici) 

 

 

Musée Jean-Jacques Rousseau‎ – Journées européennes du patrimoine

Étiquettes

,

Dans le cadre des journées européennes du Patrimoine,
La SIAM JJR vous donne rendez vous
le samedi 15 Septembre à 15h ,
et le dimanche 16 Septembre à 15 h ,

pour revivre une journée de Jean Jacques au Montlouis, et visiter

L’ Exposition « Paysages de Montmorency, de Ponsin à Bloch »

À partir de la première moitié du XIXe siècle, de nombreux artistes choisissent de dessiner et de peindre « sur le motif ». La vallée de Montmorency est alors un endroit privilégié : proche de Paris, chargée d’histoire et bien préservée, elle est un lieu propice à l’inspiration. L’exposition présente un nombre important de dessins, croquis et aquarelles réalisés « sur le vif » par les artistes.

.

Afin d’organiser notre rencontre, merci de nous confirmer votre présence : contacts