Un bronze inédit de Jean Jacques Rousseau au Musée du Louvre

Étiquettes

, , , ,

Un bronze inédit d’époque révolutionnaire témoigne du succès du concours lancé pour élever une statue à jean jacques Rousseau.

 

Antoine Denis Chaudet (1763 – 1810)

Rousseau assis foulant aux pieds l’idole du préjugé. Vers 1795-1810 bronze

Coll. musée du Louvre –  Paris

Cette sculpture est présentée aile Richekieu –  niveau 0, salle 225

 

 

 

Source Grande Galerie –  Le journal du Louvre

Article de Stéphanie Deschamps – Tan

 

 

 


Lire aussi sur https://jjrousseau.net ,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,,

Une empreinte mortuaire – un portrait incisif exécuté par J.A. Houdon

 

Publicités

Communication de la MRL – Genève

Étiquettes

, ,

 

Michel Layaz était hier au micro de Lydia Gabor, sur les ondes de la RTS-La Première, dans l’émission Entre nous soit dit. Demain, il nous rejoindra à 19h30,  avec l’écrivaine Elisa Shua Dusapin et le psychiatre François Ansermet pour parler d’affaires de famille.

Ce sera au Théâtre Saint-Gervais (Rue du Temple 5 – 1201 Genève | Réservations 022 310 10 28, info@m-r-l.ch).

Dans le cadre de notre partenariat avec le Festival du film et Forum international sur les droits humains (FIFDH), qui débute le 8 mars, Rousseau sera mis à l’honneur lors de deux Promenades (les dimanches 10 et 17 mars) menées par Guillaume Chenevière. Et pour la première fois, nous proposons une Promenade en anglais (celle du 17 mars) !
 
Promenade Rousseau 
les dimanches 10 et 17 mars
de 11h à 12h30
en partenariat avec le FIFDH
entrée libre – réservations obligatoires

Lire la suite

Les manuscrits des Rêveries et du Dictionnaire de musique visibles sur e-codices

Le but d’e-codices – Bibliothèque virtuelle des manuscrits en Suisse est, rappelons le, de mettre à disposition, dans une bibliothèque virtuelle, tous les manuscrits médiévaux et une sélection de manuscrits modernes en Suisse.

Pour l’instant, 2180 manuscrits de 86 collections différentes sont accessibles. La bibliothèque virtuelle sera progressivement enrichie.

Les Rêveries du promeneur solitaire et du Dictionnaire de musique, conservés à la Bibliothèque Publique et Universitaire de Neuchâtel y sont inscrits.

Vous pouvez les consulter à partir des liens ci-dessous

https://www.e-codices.unifr.ch/fr/list/one/bpun/R0078

Le château d’Auvers sous la tutelle du département.

Étiquettes


C’est le site le plus fréquenté du Val d’Oise, reconnu bien au-delà des frontières du département tant son histoire est liée à celle de l’impressionnisme. Mais cette notoriété n’y suffit pas. Les difficultés financières du château d’Auvers-sur-Oise ont obligé le département à reprendre en direct la gestion du site le 1er janvier. Pour ce faire, le conseil départemental a rompu prématurément, le 21 décembre dernier, la délégation de service public qui avait pourtant été confiée en 2016, pour 20 ans, à la société d’économie mixte (SEM) château d’Auvers. Une rupture qui n’a pas mis fin à l’emploi des quinze salariés du site, tous repris. Les employés du restaurant, qui a été fermé, ont été reclassés sur d’autres sites du département.

Cette fin de contrat prématurée oblige le département à verser une indemnité de 1,85 million d’euros à la SEM. Mais à long terme, le département assure qu’il va réaliser des économies puisqu’il s’était engagé à verser 900.000 euros chaque année à la société d’économie mixte pendant les 20 ans que devait durer l’exploitation.

L’année qui vient de s’écouler a été très mauvaise en termes de fréquentation. De 70.000 visiteurs par an, la fréquentation est redescendu au niveau de 2015, c’est-à-dire 50.000 visiteurs ». Un chiffre « largement au-dessous des prévisions.

Des débuts « chaotiques »

Pourquoi un tel désintérêt des touristes ? En raison surtout des travaux commencés en décembre 2016 pour réaliser  un parcours spectacle baptisé  » Immersions impressionnistes : naissance et descendance » . Ces travaux, qui ont coûté 5,3 millions d’euros, se sont mal passés, le site a connu des pannes d’électricité et de chauffage ainsi que des inondations. Ces déboires ont focalisé les équipes sur les délais à respecter pour une inauguration le 30 septembre 2017 (après deux reports consécutifs) au détriment de la communication qui a été  largement insuffisante . Bref, les débuts de ce nouveau parcours immersif ont été « extrêmement chaotiques » et n’ont pas permis d’accueillir les touristes dans de bonnes conditions. La situation financière du château s’est dégradée l’empêchant d’honorer certaines factures.

Désormais, une nouvelle ère s’ouvre. Côté finances, les dettes vont pouvoir être réglées grâce à l’indemnité versée par le département. Concernant les nouvelles orientations à prendre pour attirer les touristes, un comité de pilotage va être constitué avec des élus, les salariés du château et des partenaires touristiques comme la ville d’Auvers. Les premières décisions devraient être prises avant la fin du printemps. Nouvelle tarification et une communication repensée, mais également un élargissement de notre public , et notamment sur les plus jeunes«

2 juillet 1778, la mort de Jean-Jacques Rousseau

Étiquettes

, ,

Jean-Jacques Rousseau s’éteignait à Ermenonville au nord de Paris le 2 Juillet 1778. De A comme Autobiographie à W comme Warens, retour sur la vie et l’œuvre du philosophe et écrivain au travers d’un abécédaire sélectif.

De folles rumeurs sur la cause de sa mort. Le 2 juillet 1778 l’écrivain Jean-Jacques Rousseau, âgé de soixante-six ans, meurt au retour d’une promenade dans la campagne, à Ermenonville. Le lendemain, le sculpteur Jean-Antoine Houdon réalise un moulage du masque funéraire du défunt. Et ce même jour une autopsie est pratiquée: officiellement le philosophe a succombé à une attaque. Mais des rumeurs et hypothèses ne tardent pas à naître. On évoque un suicide -par poison ou par balle dans la tête- un meurtre. Si l’étude du masque funéraire permet d’écarter ses hypothèses, elles ont néanmoins la vie dure.

Tour d’horizon parcellaire de cette figure emblématique du siècle des Lumières -né à Genève-qui commence une carrière dans la musique, avant de se tourner vers la littérature et la philosophie.

Lire la suite