Étiquettes

, , ,


Commémorations de Rousseau

(et variations)

une promenade de deux siècles – Jean-Jacques Rousseau

 

OUVREZ  LA PAGE D’ÉMILE !

 

La Fête de J.-J. Rousseau, intermède en prose mêlée de chants, représentée sur le théâtre des Amis de la patrie, rue de Louvois…le jour fixé par la Convention nationale, pour la translation des cendres de Jean-Jacques Rousseau, au Panthéon, par le citoyenDusausoir, Paris, Dufart, an III, scène 4, acte I

 

Nous vivons dans une « ère de la commémoration ». Le XVIIIe siècle célébrait Rousseau en tant que réformateur, révolutionnaire, et auteur del’Emile. Aujourd’hui, certains voient en lui, par exemple, le précurseur de l’écologie.

Ne prend-on pas le risque dans certaines célébrations d’amalgamer certaines de ses idées aux nôtres ? Commémorer à l’échelle nationale, voire internationale, n’engendre-t-il pas des lectures de ses oeuvres qui pourraient se révéler anachroniques ?

Avant propos

Les différentes commémorations de Jean-Jacques Rousseau mettent très fortement en lumière l’évolution de l’image du philosophe à travers les siècles. Image qui varie considérablement des premières célébrations de la fin du XVIIIe siècle à 2012. Les éloges dédiés au philosophe étant fort nombreux – fêtes anniversaires, centenaires de sa mort et de sa naissance, 150e anniversaire de sa mort, 250e anniversaire de sa naissance, bicentenaire du Contrat social, etc.), en France, en Suisse mais aussi en Allemagne, il a fallu faire des choix, parfois ardus.

 

Lire la suite  (ici) 

 

Publicités