Mots-clés

, , , ,


Une pensée politique qui trouve, aujourd’hui encore, une incontestable résonance, un traité d’éducation qui a inspiré depuis deux siècles toutes les réformes de la pédagogie, un roman qui fut le best-seller du XVIIIe siècle et que le romantisme porta aux nues, des Confessions qui inaugurent le genre de l’autobiographie, des Rêveries du promeneur solitaire qui instaurent le culte de l’égotisme : l’apport de Jean-Jacques Rousseau au monde moderne est considérable.

Sa destinée posthume est aussi surprenante que sa vie. 1789 fait de lui son maître à penser, le Contrat social devient l’évangile des révolutionnaires. Au lendemain de la chute de Robespierre, la France accueille au Panthéon l’homme de la nature et de la vérité.

Sur le « divin Jean-Jacques » complexe et complexé, contradictoire et sincère, innocent et coupable, cette vidéo issu d’un programme de la chaine Arte analyse en  les contradictions de l’homme et de son siècle, de l’écrivain et de la vie.

Voici, disait Rousseau à propos des Confessions, le seul portrait d’homme peint exactement d’après nature et dans toute sa vérité.

 

Publicités