Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,


A l’occasion du tricentenaire de la naissance de Jean‐Jacques Rousseau et des manifestations associées à cet événement, le Conseil Général de l’Oise et Diaphane ont passé une commande au photographe Daniel Challe pour aller à la rencontre en 2012 des paysages de l’écrivain, retrouver les lieux liés à la nature que Rousseau affectionnait.

L’écriture chez JeanJacques Rousseau naît de la promenade, au milieu des rochers et des bois, des montagnes et des lacs. Tout au long des Confessions et des Rêveries, la question du regard est omniprésente. Regard intérieur, tourné vers soi, et regard extérieur qui rencontrent comme une « matière de rêve » le paysage. Rousseau auraitil donc aimé la photographie qui naît une quarantaine d’années après sa mort ?

Aurait‐il pratiqué cette forme d’écriture dans la Nature, en plein air, avec la lumière, dont Nicéphore Niepce fut le génial inventeur ?

Cheminant en pays rousseauiste avec sa chambre photographique 4 x 5 inches, le photographe Daniel Challe s’est attaché au fil de ses promenades à dessiner un écheveau secret tissant une constellation géographique affective : celle qui relie les paysages du Val de Travers en Suisse au sousbois d’Ermenonville dans l’Oise, les massifs montagneux de la Chartreuse et du Valais aux vallons de Maubec, les miroitements des rivages des lacs alpins au jardin des Charmettes. Le regard fondateur de Rousseau sur le paysage est interrogé sur ses deux versants : esthétique à travers des réminiscences de la peinture française, éthique dans son questionnement très contemporain sur notre rapport à la nature.

A propos de Daniel Challe

Daniel Challe est né en HauteSavoie en 1961. Diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure de la Photographie d’Arles en 1987, il partage désormais son temps entre une activité d’enseignant de photographie à l’Ecole supérieure Européenne d’art de Bretagne (site Lorient) et une photographie d’auteur. Son travail se construit dans une approche lente de la géographie sensible des lieux qu’il affectionne : le jardin, la montagne, l’île, les forêts, les rivières, les bords de mer et d’Océan. Adepte d’une photographie directe, il aime marcher dans les paysages, s’imprégner des motifs de la nature pour fabriquer patiemment les images et les livres qui révèlent la poésie silencieuse de ses expériences du monde.

Publicités