Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,


Jean-Jacques Rousseau se considérait avant tout comme un musicien, et, jusqu’à sa mort, il a travaillé comme copiste de musique, pour s’assures quelques revenus, tout en écrivant des oeuvres musicales non négligeables. Sa notoriété d’écrivain- philosophe dont tous ceux qui ont participé à la Révolution Française se sont réclamés, a totalement éclipsé cet aspect musical de sa personnalité.

Le Compositeur et Chef d’Orchestre Jean-Louis Petit, à l’occasion du tricentenaire de Rousseau en 2012,  a retranscrit un certain nombre de ses oeuvres musicales qui dorment dans la bibliothèque de l’Abbaye de Chaalis (Oise), extraites du recueil « Consolation des misères de ma vie », d’une part pour en faire un CD produit et diffusé par l’Association « Art et Notes-diffusion (artetnotes-diff@orange.fr), et,

d’autre part, pour programmer l’une d’entre elles (Air des clochers) en première partie des concerts consacrés au Requiem de Mozart qu’il dirige en l’Eglise de la Madeleine de Paris aux dates suivantes : 4 février 2012, 3 mars, 30 avril, 19 et 26 mai. (rens. 01 42 50 96 18. vente des billets : FNAC – VIRGIN et la veille et le jour du concert à l’église de 10h à 19h).

En première partie du Requiem de Mozart figure donc cette oeuvre de Rousseau ainsi que des extraits du Gloria de Vivaldi et l’Alleluia de Haendel.

Sortie imminente du CD présentant quinze pièces extraites du recueil de chansons composées par Jean-Jacques Rousseau intitulé « Les Consolations des misères de ma vie » et édité par le Marquis de Girardin.

 

Publicités