Mots-clés

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,


L’homme est-il naturellement bon?

Conférence organisée dans le cadre de Rousseau 2012 à Montmorency et animée par François Thomas.

Le samedi  5 ami 2012 à 17h,

salle Lucie Aubrac, place de Château Gaillard à Montmorency.

Entrée Gratuite

 » Au 17e siècle, le philosophe anglais Thomas Hobbes affirme que l’homme est un loup pour l’homme. Au siècle suivant, cette conception de l’humanité influence profondément la naissance de la pensée libérale. Rousseau, dans son « Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes », fait cette réponse provocante : « les hommes sont méchants ; une triste et continuelle expérience dispense de la preuve ; cependant l’homme est naturellement bon…». Alors comment expliquer l’avènement du mal ? Est-il inhérent à la vie en société ? A quelles conditions l’éducation et la politique vont-elles pouvoir accomplir leur fonction ? »

Cette conférence, animée par François Thomas, professeur agrégé de philosophie, propose de confronter et préciser ces deux visions de l’homme ainsi que leur actualité.

Publicités