Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,


Nous ne pouvions pas avancer dans l’année 2012, sans citer un article contributeur publié par Pierre-François PUECH et Bernard PUECH sur  www.larousse.fr/encyclopedie

La dernière rêverie de Jean-Jacques Rousseau
Publié le:27/11/2011

Note moyenne : 

Questions sur la Mort de Jean-Jacques Rousseau

Pierre-François PUECH et Bernard PUECH

La dernière rêverie de Jean-Jacques Rousseau,  Figure n°1 Jean-Jacques Rousseau, gravure d’après le portrait en buste par De La Tour 1753. © Pierre-François Puech et Bernard Puech Couché fils

« Curieux sentiment que celui de revenir sur les derniers pas de Jean-Jacques Rousseau à Ermenonville. Il y était venu au terme de sa vie pour se livrer à la botanique. Le voilà donc, tel qu’on l’imagine en homme de la nature. Oui mais pour Jean-Jacques Rousseau, vivre avec toute la vérité de la nature c’est aussi s’accommoder de la maladie et de la mort.  Atteint selon lui de presque tous les maux, il en a fait le récit avec toutes sortes de détails et a ainsi incorporé le destin à ses souvenirs. L’originalité de la démarche est que pour la part finale du récit, vouée à être inachevée quand il s’agit d’écrire toute une vie, Rousseau a donné à d’autres la possibilité de la raconter avec pertinence..

L’innovation vient de ce que J.J. Rousseau, qui avait assisté aux cours d’anatomie avec dissections  pratiquées par le Docteur  Thomas Fitz-Moris  à Montpellier, ait voulu sa propre autopsie (Grasset 1854, p.22). Ceci afin de poursuivre le récit, de répondre aux questions que l’on pouvait se poser à propos de ses insomnies, vertiges, fièvres, maux de tête, respiration trop courte, palpitations et de bien d’autres problèmes comme ceux qui très tôt ont affecté sa vessie ou sa prostate. Enfin, l’histoire d’un homme. De l’homme dont « Toute [l’] existence n’ [a été] qu’un précaire ajournement de la mort » selon  Starobinski (1971).  »

Publicités