Mots-clés

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,



Maintenant “Vous êtes dans le plus grand musée littéraire du monde.”

Nikolaï KOPANEV, le directeur de la bibliothèque Voltaire, ressemble un peu à son héros, à force de feuilleter des ouvrages annotés par le penseur des Lumières. A sa mort, Catherine II avait racheté presque l’intégralité de la collection de livres et de manuscrits de son correspondant français pour l’acheminer, dans le plus grand secret, à Saint-Pétersbourg.

Sur les rayonnages, les  7000 volumes sont classés selon le système employé par le philosophe lui-même. On découvre Voltaire dans toutes ses hypostases : l’encyclopédiste, le journaliste. “C’était le plus grand journaliste du XVIII siècle, j’essaye de le prouver, mais personne ne veut le reconnaître, à commencer par les Français”, regrette Kopanev, dans un français irréprochable.

Voltaire a travaillé comme journaliste militaire privilégié de la couronne russe.

Catherine II avait coutume de racheter les documents de ceux qui étaient initiés aux secrets dynastiques. Elle paya très cher (144 000 livres, soit l’équivalent du château et du domaine du philosophe) la bibliothèque de Voltaire, pour mettre à l’abri les détails du partage de la Pologne et de l’Empire Ottoman, qu’elle avait engagé avec la France et l’Autriche.

Ils sont là, quelque part dans la pièce, sous la bienveillante protection de Kopanev…

Nicolaï KOPANEV, directeur de la bibliothèque Voltaire à St Petersbourg

(source : Le Figaro Magazine du 12 décembre  2011)

LES LIENS DU SITE 

Vous trouverez sur les liens ci-dessous

l’histoire de cette « bibliothèque de Voltaire :

http://rousseau-2012.net/les-monuments-insolites-a-rousseau/la-bibliotheque-de-voltaire-a-saint-petersbourg/

– le catalogue de la bibliothèque

http://rousseau-2012.net/les-monuments-insolites-a-rousseau/la-bibliotheque-de-voltaire-a-saint-petersbourg/catalogue-de-la-bibliotheque/

– les notes marginales de Voltaire

http://rousseau-2012.net/les-monuments-insolites-a-rousseau/la-bibliotheque-de-voltaire-a-saint-petersbourg/les-notes-marginales-de-voltaire/

–  un peu de tourisme à l’Ermitage

http://rousseau-2012.net/les-monuments-insolites-a-rousseau/la-bibliotheque-de-voltaire-a-saint-petersbourg/lermitage/

A LIRE 

Quand Catherine II achetait la bibliothèque de Voltaire

Sergueï KARP

Centre international d’étude du XVIIIe siècle – Publications du Centre international d’étude du XVIIIe siècle . Livre broché – 10,00 €

Sergueï Karp, directeur du Centre d’étude du XVIIIe siècle à l’Institut d’histoire universelle de l’Académie des sciences de Russie (Moscou), s’attache à combler cette lacune en une étude du rôle joué dans cette affaire par la diplomatie française et plus particulièrement par Henri Rieu, le «cher corsaire»

 

 Nous vous en souhaitons une bonne lecture

Publicités